15
Mai
2018
|
00:00
Europe/Amsterdam

L’étude YouGov pour VELUX révèle les dangers qui menacent la « génération indoor »

Résumé

Dans le cadre d'une étude internationale, l'institut de sondages YouGov a interrogé 16’000 propriétaires sur leur perception du climat intérieur. L'étude montre que la pollution de l’air intérieur est fortement sous-estimé par de nombreuses personnes. En outre, l’enquête souligne que nous passons plus de temps dans des espaces fermés que nous le pensons – la perception et la réalité divergent considérablement. Nous passons jusqu'à 90% de notre temps en intérieur, privés de lumière naturelle et d’air frais : nous sommes la « génération indoor ».

L'étude mandatée par VELUX sur la « génération indoor » a été réalisée par YouGov au mois de mars de cette année. Dans ce cadre, 16’000 propriétaires dans 14 pays d’Europe et d’Amérique du Nord ont été interrogés. En Suisse, 1’000 personnes ont été inclues dans l’enquête. VELUX présente désormais les résultats de ce sondage.

La « génération indoor » désigne le nombre en constante progression de personnes qui passent une grande partie de leur vie, jusqu'à 90%, dans des espaces fermés. Cette génération n’a pas conscience que l’air intérieur peut être jusqu'à 5 fois plus pollué que l’air extérieur. Comme le montre l'étude représentative, 64% des personnes vivant en Suisse croient qu'il n’y a aucune différence de qualité entre l'air intérieur et l'air extérieur. En fait, des activités quotidiennes comme respirer, dormir, cuisiner, nettoyer, se doucher, etc. entraînent une pollution de l'air ambiant. Une famille de quatre personnes produit en moyenne 10 litres d'humidité par jour. Une ventilation insuffisante peut entraîner des problèmes d'humidité dans votre maison ou, dans les cas extrêmes, la formation de moisissures. Dès lors, le risque de maladies respiratoires ou pulmonaires peut également augmenter.

D’autres raisons pour la mauvaise qualité de l'air dans les espaces intérieurs sont, par exemple, les polluants contenus dans de nombreux articles ménagers et détergents. Les matériaux de construction peuvent eux aussi contenir des substances nocives et dégrader la qualité de l’air. Ainsi, une personne sur six en Europe vit dans un bâtiment «insalubre».

L’enquête de YouGov fait apparaître que concernant la durée du séjour quotidien en espace clos, il existe un écart important entre la perception de nombreuses personnes et la réalité. En effet, seuls 11% des propriétaires interrogés en Suisse estiment séjourner 21 heures ou plus à l’intérieur.

Peter Foldbjerg, responsable lumière naturelle et climat intérieur chez VELUX, déclare à ce sujet : «Nous évoluons toujours plus vers une génération indoor. À l'époque actuelle, la journée commence tôt, nous passons huit à onze heures sur notre lieu de travail suivies d’un rapide entraînement dans un centre de fitness humide. Nous passons donc de moins en moins de temps à l'air libre.»

« Lorsque l’on interroge des gens sur la pollution de l’air, ils pensent en premier lieu aux grandes usines ou aux émissions de véhicules dans les zones urbaines fréquentées. Cela démontre que nous sommes peu préoccupés des effets de nos habitudes de vie domestique sur le corps et l’esprit. À cet égard, il nous reste encore un travail de sensibilisation considérable. Peter Foldbjerg, expert lumière naturelle et climat intérieur, vous donne six astuces simples pour améliorer la qualité de l'air dans les espace clos:

  • Ouvrez les fenêtres et ventilez au moins trois à quatre fois par jour ;
  • Au moment de prendre votre douche, fermez les portes de la salle de bain et activez la ventilation ou ouvrez une fenêtre ;
  • Lorsque vous cuisinez, ouvrez une fenêtre et activez la hotte ;
  • Ne laissez pas sécher vos vêtements dans votre logement ;
  • N'allumez pas trop souvent des bougies ;
  • Nettoyez régulièrement.

Felix Egger, Gérant de VELUX Schweiz AG, s’est exprimé sur l'échantillon suisse dans les résultats de l'étude : « Ce qui m'a particulièrement étonné, c’est le fossé entre la perception et la réalité. Je ne m'attendais pas à ce que les deux tiers des propriétaires suisses interrogés ne soient pas conscients que l'air intérieur est beaucoup plus pollué que l'air frais de l’extérieur. C’est pourquoi j’estime qu’en tant qu’entreprise consciente des enjeux environnementaux, il est important que nous endossions un rôle de pionnier et que nous tentions de familiariser le public avec cette question. Afin d’aiguiser les consciences, VELUX a créé le spot sur la « génération indoor ». Vous pouvez visionner le clip en cliquant sur le lien suivant : https://www.youtube.com/watch?v=ygHU0mQGuJU

Texte standard

En tant que premier et plus grand fabricant au monde de fenêtres de toit et de leurs produits complémentaires, VELUX est synonyme de lumière, d’air et de vision dans les combles – trois caractéristiques qui complètent la vie dans des millions de maisons et d’appartements sur la planète entière.

L’entreprise a été fondée en 1941 par Villum Kann Rasmussen avec une vision consistant à apporter davantage de lumière naturelle et d’air frais dans les maisons et donc à améliorer la qualité de vie dans les espaces d’habitation et de travail. Aujourd’hui, la gamme de produits VELUX comprend également des produits de protection contre le soleil et la chaleur, des volets roulants extérieurs, des solutions d’installation ainsi que des systèmes domotiques intelligents, en plus de fenêtres de toit et de solutions exigeantes pour fenêtres pour toits inclinés et plats.

A l’international, le Groupe VELUX, avec près de 9 500 collaborateurs ainsi que des sites de production dans 11 pays et des sociétés commerciales dans plus de 40 pays, figure parmi les plus importants fabricants de  matériaux de construction au monde. En Suisse, VELUX emploie environ 80 personnes. www.velux.ch